L'homme

Paul Collomb peintre-graveur  

(Oyonnax, 1921 - Paris, 2010))

L'homme

biographie

bibliographie

Le peintre

Le lithographe

 

 
Paul Collomb est un "terrien". Ce n'est pas nous qui le désignons ainsi, mais le grand Critique que fut George Besson quand il découvrit P. C. et quelques-uns de ses amis : Jacques Petit, Genis, Bardone. Ce que Besson voulait souligner, c'est que, terrien, P. C. l'était par le profond attachement qu'il a toujours porté à son pays d'origine, à ses montagnes [les Alpes et le Jura], par cette volonté de ne jamais perdre le contact, confondu avec ce que nous pourrions nommé "le chant intérieur", avec la nature dans toutes ses phases et ses métamorphoses. P. C. est un artiste qui a quelque chose à voir avec les moines de Saint-Bernard : comme eux, il montre un manque d'intérêt pour tout ce qui n'est pas l'essentiel. Il a commencé par refuser à pactiser avec le siècle, il en a repoussé les honneurs : homme de réflexion et de sagesse, il sait trop, il savait d'instinct, combien les distinctions honorifiques sont factices. L monde qui existe le seul monde qui existe pour lui est celui dans lequel l'homme a sa place; même s'il garde bien en mémoire que notre destinée est brève, P. C. veut garder, graver au fond de ses prunelles, puis traduire en peinture, ces notes qui se perdront très vite dans nos oublieuses mémoires.

Bertrand Duplessis, SNPMD, Paris 1986

 
actualités   sommaire  

 contact

 

 accueil 

 

© ADAGP © NANGA